Accueil > La mission > Les observations > Gaia observe aussi d’autres galaxies

Gaia observe aussi d’autres galaxies

20/04/2017. Gaia observe de façon systématique plus d’un milliard d’étoiles de notre Galaxie, mais surveille aussi beaucoup d’étoiles au-delà de notre Voie lactée : une nouvelle image de M33, également connue sous le nom de Galaxie du Triangle, nous montre des dizaines de milliers d’étoiles détectées par Gaia, y compris un premier recensement de la région de formation d’étoiles NGC 604 (entourée d’un rectangle rouge). C’est un exemple remarquable du potentiel de la mission à détecter et caractériser des étoiles dans les galaxies voisines.

La galaxie du Triangle observée par Gaia
Figure 1 : La galaxie M33, connue sous le nom de Galaxie du Triangle, telle qu’observée par Gaia. La région de formation d’étoiles NGC 604 est signalée par un rectangle rouge (© ESA / Gaia / DPAC / IEEC-UB).

M33 est située à quelques 2.5 millions d’années-lumière (0.8 Mpc) du Soleil. Elle fait partie du Groupe Local, ensemble d’une soixantaine de galaxies qui comprend, outre la nôtre, les Nuages de Magellan et Andromède. La Galaxie du Triangle, la troisième galaxie la plus grande du Groupe Local, n’a une masse que d’environ un dixième de celles de la nôtre ou d’Andromède, et pourrait être un satellite d’Andromède. Elle contient de l’ordre de 40 milliards d’étoiles dont Gaia ne détectera que les plus brillantes, environ 40 000.

En effet, des zones aussi denses en étoiles dépassent les capacités de détection (pourtant excellentes !) de Gaia. A chacun des passages sur cette zone seulement une fraction de ces étoiles sera observée. Cependant, ces régions seront de nouveau observées par Gaia de nombreuses fois.

Pour illustrer la haute résolution de Gaia, la région de formation d’étoiles NGC 604, entourée d’un rectangle rouge dans la Figure 1, est détaillée sur la Figure 2 : les observations de Gaia ont été surimposées sur l’une des images les plus fines du télescope Hubble (© NASA/ESA/Hubble Space Telescope).


Figure 2 : Région de formation d’étoiles NGC 604 : observations de Gaia surimposées sur l’une des images les plus fines du télescope Hubble (© ESA/Gaia/DPAC/IEEC-UB)

Les observations de Gaia montrées ici ont été obtenues à partir des données de 26 scans consécutifs en un peu plus de trois jours (quatre tours par jour, deux balayages par révolution). Environ 150 étoiles individuelles ont été détectées dans cette toute petite région de 0,55 minutes carrées. Cela correspond à une densité de détections extrêmement élevée : environ un million d’étoiles détectées par degré carré. Les magnitudes vont de 16,2 à 20,7 magnitudes, la plupart des détections étant entre 18,8 à 20,4.

Depuis plus de 1000 jours, Gaia parcourt le ciel : depuis le début des opérations scientifiques de routine le 25 juillet 2014, plus de 35 Toctets de données scientifiques ont été collectées et près de 70 milliards d’objets ont été observés durant leur traversée du plan focal. Résultat impressionnant : 686 milliards de mesures astrométriques, 146 milliards de mesures photométriques et 13,6 milliards de spectres ont été enregistrés jusqu’à présent.